Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 18:58

L’entrainement touche à sa fin. Cela fait 7 semaines que je cours plus de 400 minutes par semaine. Je compte en minutes, c’est plus simple. Cet entrainement a été basé sur 2 sorties de 80 minutes environ sur un circuit bosselé en forêt, suivi d’une sortie longue le vendredi soir de 2h40 toujours en forêt avec environ 300m de dénivelé puis d’une sortie avec 200 m de dénivellé le dimanche matin de 90 mn environ. Cela permet d’avoir à la fois un fond d’endurance tout en se ménageant 3 jours de repos, ce qui est important pour éviter les tendinites ou autres problèmes.

 

2012_09290030.jpg

Lever de pleine lune sur le très joli étang d’Ursine à Vélizy-Chaville que je ne manque jamais au retour de ma sortie longue qui me mène jusque Versailles.

 

J’ai démarré cette préparation à la sortie de l’Ironman juste après une semaine légère avec deux sorties seulement. Mon état de forme a bien évolué pendant ces 7 semaines. Au début, je me sentais fatigué, sans grande énergie, un peu normal après une telle épreuve. En plus, l’effet du passage en altitude est négatif dans les deux semaines qui suivent le retour en plaine puis positif au bout de 3 semaines. Cela a correspondu au trail de la pointe de Caux que j’ai fait en grande forme. Après ce trail, j’ai déroulé l’entrainement en constatant une certaine facilité, une bonne motivation et un rythme un peu plus soutenu sans même forcer. Pour la première fois depuis que je fais des courses, j’ai dépassé 400mn/semaine chaque semaine alors qu’en général je ne passais ce stade que 2 fois durant les préparations des autres courses. En plus j’ai effectué 7 fois une sortie longue de 2h40 (162 à 175 mn selon) tandis que c’était plutôt une semaine sur deux pour les trails précédants.

J’ai donc serré un peu les boulons pour cette distance qui va passer de 80 km à 106 km, et un dénivelé qui passe de 3000m à 4500m. Quand je discute avec des personnes qui font de l’ultra trail, leurs entrainements ne sont pas très différents. Honnêtement, je ne pouvais pas faire beaucoup plus tout en reconnaissant une gestion parfaite des mes activités professionnelles, des élections professionnelles où j’ai été élu, des élections de parents d’élèves au lycée où j’ai été aussi élu ainsi que des cours de golf que je prends et enfin de mon mandat national auprès de l’UNAAPE. Parfois ça se bouscule mais avec un bon outlook, j’arrive à gérer l’ensemble, le plus souvent en mangeant un sandwich le midi quand même !

Les deux dernières semaines sont particulières, on appelle cela l’affinage. Clairement vendredi, je serai à moins d’une semaine de la course donc je ne vais pas fatiguer mon corps par des activités trop soutenues. Il s’agit de récupérer tout en gardant la forme.  Donc cette semaine ce sera deux sorties classiques de 80 mn puis jeudi ou vendredi selon le temps une sortie longue de 2h sans trop de dénivelé puis une dernière sortie samedi ou dimanche. Ensuite repos complet jusque vendredi en faisant attention à ne pas prendre de poids avant la phase glucidique que je démarrerai le mardi. Après tout se joue sur le terrain, selon la résistance de chacun, selon la capacité de chacun à se régénérer au niveau alimentaire pendant la course. Et si l’on se ménage en course, la distance peut alors être presque sans limite. De la théorie à la pratique, il y a encore du chemin (106 km) et c’est ce que nous verrons vendredi 26 octobre à partir de 4h00 du matin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Bayart - dans Trail
commenter cet article

commentaires

bernard citerne 15/10/2012 16:35

Salut Dominique Merde pour ta rochaine , mais n'oublie pas que c'est au pied du mur qu'on voit le maçon

Amities

Bernard

Présentation

  • : Le blog de running-trail
  • Le blog de running-trail
  • : La vie d'Ultra-trailer, d'Ironman, et autres de Dominique Bayart
  • Contact

Recherche

Liens