Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 13:03

Cette compétition donne un cahier des « charges » (charges à porter sur le dos bien entendu !) très précis de ce qui est obligatoire d’avoir avec soi pour être autorisé à prendre le départ. Parmi les équipements requis, il y a une veste imperméable et respirante avec capuche et un pantalon (en plus d’un sur-pantalon contre la pluie). Il y a aussi un haut couvrant et chaud et des gants imperméables mais je verrai cela plus tard. Voilà donc où j’en suis. Cet UTMB me force à franchir le pas vers des équipements compliqués, tout cela simplement pour courir. Jusqu’à alors, j’avais tout fait en short et sans bâton en toute simplicité. Mais désormais, le règlement ne me laisse plus le choix. En plus par rapport à l’Endurance Trail, il y a un gap à combler au niveau de la performance à atteindre et  il faut que je trouve des moyens pour m’épargner un peu de fatigue (les bâtons font également partis de ces moyens supplémentaires). Je suis donc allé chez mon fournisseur préféré à savoir l’Endurance Shop de Versailles car le gars qui tient le magasin est très sympa et côté Ultra-trail il s’y connait. Il a fait presque tous les trail (3 UTMB) et de nombreux Ironmans donc c’est parfait pour les conseils, je lui fais totale confiance et pour le moment je ne peux pas dire que ça m’ait desservi (c’est à lui que je dois la conviction que je pouvais tenter et réussir l’Embrunman).

 

Pour la veste c’est vite réglé, ce sera du noir car j’en ai déjà une rouge. C’est bien parti pour avoir l’allure de croque-mort de nombreux trailers mais je ne vais pas chercher à me distinguer sur une course comme l’UTMB. Etre comme les autres sera plutôt pour me rassurer. Coté pantalon, j’ai lu une petite astuce pour éviter l’alternative d’avoir soit le pantalon à porter dans le sac soit de devoir faire la course en pantalon. La solution est de le transformer en un cuissard long associé à des chaussettes longues. Comme ça, pas besoin de pantalon à porter dans le sac. Pour ne me priver de rien, j’opte pour un cuissard compressif et des boosters. Je prends aussi une petite poche amovible à accrocher à la ceinture car je ne pourrai pas coudre de poche intérieure au cuissard pour y mettre de la nourriture. Me voilà donc parait pour affronter la pluie.

DSCF5604.jpg

La tenue couvre entièrement les jambes

 

Ayant prévu ma sortie longue après ces achats et vu le temps de novembre qu’il faisait, après avoir vérifié sur internet l’avancement des précipitations, j’en déduis que je devrais avoir une demi-heure de pluie et le reste au sec. Je me dis qu’avec l’averse de prévue, c’est donc le moment de tester ces équipements d’autant plus qu’après, je n’ai plus qu’une seule sortie longue avant le Vercors et je tiens à m’habituer avant la course à ces équipements compressifs nouveaux pour moi.

 

La première sensation au niveau des jambes quand on enfile ces tissus, c’est un sentiment de fraicheur à la surface des muscles. La compression est sensée augmenter de 20% le flux sanguin et aussi maintenir le muscle donc limiter les micro-déchirures. Dès les premières centaines de mètres, j’ai l’impression de partir tout en étant déjà échauffé ce qui est très agréable. Tout au long de la course de 25 km que j’ai faite, j’ai gardé de bonnes sensations, et contrairement à d’habitude je n’ai pas senti de douleur monter au long des presque 3h de course. J’ai ainsi pu en garder sous le pied et terminer sans forcer. Coté pluie, la veste est effectivement étanche (à 140 euros on n’en attend pas moins) mais comme on transpire en dessous et qu’il y a de l’eau par-dessus, inutile de faire un dessin : on ne reste pas au sec. La transpiration ne peut pas être évacuée sous la pluie et donc, sans surprise, on fini mouillé. La poche amovible, elle, prend bien l'eau ! En revanche, la chaleur du corps étant bien préservée par la veste, on ne souffre pas du froid. En ce 30 mai, la goutte froide qui stationnait au dessus de Paris Sud ne s’est pas évacuée comme prévu et il a plu en fait 90% du temps de ma course. Il a du tomber 4 mm de pluie et la température est descendue sous les 10 degrés pendant que je courrai, juste un petit un acompte de se qu’on peut avoir à l’UTMB. Car dans le col du bonhomme, s’il pleut (comme presque chaque année), plus vous montez, plus la pluie est intense et plus la température descend. Avec ce que j’ai reçu aujourd’hui et l’état où j’ai fini, je me dis qu’il faut renforcer absolument la protection sous la pluie. C’est pourquoi je mettrai par-dessus ma veste mon poncho. Avec tout ça, je pense être à la fois protégé tout en profitant de l’aération sous le poncho et la veste va maintenir la chaleur du corps car en haut, à 2700m, on peut très bien être proche de zéro degré même un 30 août !

 

En conclusion, je suis plutôt satisfait de ces nouveaux équipements. D’une part, la compression réduit la fatigue (j’ai mis 2h39 sans forcer alors que mon meilleur temps est de 2h42 et que la semaine passée, je mettais encore 2h50 …). Et le lendemain, pas de courbature ! D’autre part, je pense aussi avoir en tête une solution viable en vue d’un départ de l’UTMB sous la pluie et dans le froid. Reste à confirmer sur place. S’il pleut dans le Vercors, ce que je ne souhaite pas, je testerai tout ça grandeur nature, les bâtons en plus. Mais les bâtons, ce sera pour la semaine prochaine, pour s’y habituer un peu avant la course, le 15 juin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Bayart - dans Trail
commenter cet article

commentaires

Caroline perrin 16/08/2014 18:35

en matière d’ultra, la puissance et la qualité du matériel est essentielle. On ne devrait plus parler de liste obligatoire mais de " niveau de matériel obligatoire"!
Trop de coureurs font des trails ou des ultras avec du matos pas adapté ou pas assez puissant. Ils se mettent en danger pour certains rien qu'en parlant frontales!!
Pour les frontales, Ferei se détache largement. Puissantes, légères, adaptées aux conditions de l’ultra, plusieurs ultra trailers de renom les ont adopté (J Jorro, J Chorier ….) comme beaucoup de
coureurs amateurs.) http://www.ferei.fr

Présentation

  • : Le blog de running-trail
  • Le blog de running-trail
  • : La vie d'Ultra-trailer, d'Ironman, et autres de Dominique Bayart
  • Contact

Recherche

Liens