Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 18:12

L’idée est de se refaire la cerise après toutes ces semaines d’entrainement difficiles et où on a parfois essayé de perdre du poids en même temps. Le corps est fatigué et il faut se refaire une santé ! On va donc s’attacher à refaire les niveaux non seulement en énergie mais aussi en sels minéraux tel que le fer et en hormones (dopamine pour avoir la pêche et sérotonine pour la sérénité).

 

Deux phases : la première en début de semaine, plutôt sur du qualitatif et la fin de semaine (J-1 et J-2), plutôt du glucidique.

 

Cela donne de J-6 à J-2, des menus équilibrés en limitant les apports de gras et en restreignant un peu les glucides. Vu qu’on va s’entrainer très peu la dernière semaine, les besoins énergétiques sont diminués donc il ne s’agit pas de prendre trop de glucides à mon avis, le pain (si possible complet pour les sels minéraux) qui accompagne les repas suffit. Je ne vais pas prendre de pâtes ou du riz dans cette première partie de semaine où je ne vais pas faire de sport et qui risquerait de transformer in-fine en gras. On se focalise donc sur les crudités et les légumes. Achetez un peu de fleur de sel pour accompagner les tomates, c’est très riche en sels minéraux et cela prévient les crampes. Coté protides, cela peut aller du poisson à la viande, y compris viande rouge (grillée si possible) pour le fer et les vitamines et la favoriser la production de dopamine. Coté lipides, évitez tout ce qui est gras. Le peu de gras qu’on trouve dans les viandes maigres, le jambon ou la viande séchée, ainsi que le saumon (oméga 3) suffit largement à vos besoins (les lipides interviennent dans la régénération des fibres musculaires puisque les cellules sont constituées de gras). Le matin essayez d’enrichir vos petit-déjeuners avec des oranges pressées (vitamines), un œuf à la coque (apporte sels minéraux et promeut la dopamine) et du pain complet ou du muesli bio sans sucre (apporte sels minéraux et promeut la sérotonine). Enfin, évitez l’alcool la dernière semaine car l’alcool bloque la fabrication de sérotonine et vous aurez besoin de cette hormone pour rester zen le jour de la course !

 

Cela peut donner :

 

Petit déjeuner de J-6 à J-2 : Fruit (orange ou pomme), œuf coque, muesli, une tranche de pain + ce qui vous fait plaisir (café, thé, lait de soja avec le muesli, …) en limitant voire évitant le sucre raffiné au profit du miel ou du fructose. Evitez plutôt le beurre mais un peu de fromage apporte des sels minéraux.

 

A midi, crudités (tomates, soja, pamplemousse, …) puis une viande peu grasse, rouge (grillée), ou blanche (le poulet est peu gras). Du poisson cuit avec peu ou pas de gras (micro-ondes) est parfait aussi. Accompagné de légumes verts (cuits à la vapeur pour garder intacts les sels minéraux), d’une tranche de pain, et d’un laitage, c’est bien suffisant. Notez que la moutarde est un bon substitutif à la mayonnaise quand on veut éviter les graisses des sauces avec les viandes.

 

Au soir, une salade ou de la soupe de légumes pour les sels minéraux avec un peu de viande séchée ou du jambon, un peu de pain, un laitage et un carré de chocolat noir (potassium et coupe-faim).

Voilà c’est l’idée pour le début de semaine, limiter le gras, peu de glucides et aller vers du qualitatif avec les sels minéraux, vitamines (œuf, muesli, fruits) et juste ce qu’il faut de protides et de lipides aux muscles.

 

Pour J-2 et J-1, l’objectif est différent vu qu’on s’attachera alors à emmagasiner le maximum d’énergie sous forme de glycogène. Celui-ci est fabriqué par le foie à partir des glucides et stocké sous forme liquide dans le foie et les muscles d’où le besoin de boire beaucoup pendant cette phase (2 à 3 litres par jour). Comme on se gorge de glucides, il faut réduire au maximum le gras car il ne sera pas brulé par le corps ! Coté protides, on reste raisonnable (un apport une fois par jour, ou bien fractionné en deux repas, est largement suffisant, sous forme de viande blanche ou de poisson). Il vaut mieux manger une demi escalope de dinde le midi et l’autre moitié le soir que tout d’un coup car cela risque de faire sinon un apport trop riche en protides d’un seul coup. Enfin, pour limiter le risque de diarrhée le jour de la course, on va limiter les apports en fibres donc évitez les fruits et les légumes à fibre.

 

Cela donne pour J-2 et J-1 :

 

Petit déjeuner : pain (2 tranches), muesli, miel + thé ou café sans trop de sucre (pas de fruit ni beurre ni fromage).

 

Repas de midi et soir : Crudités glucidiques tels que lentilles (apporte fer et protéines en plus des glucides) ou carottes râpées (avec du citron) et en minimisant l’huile dans la sauce. 50g environ de poulet (évitez la viande rouge, trop riche) et 150g de pates (poids à sec) cuites al dente (trop cuites, elles sont trop vite assimilées) ou riz. La sauce doit comprendre très peu gras. Un coulis de tomates avec du basilic et un peu de noix de muscade (pas de fromage) fait très bien l’affaire. En dessert, un fruit glucidique tel qu’une banane pas trop mûre suivi éventuellement d’un laitage amène à  l’équilibre.

 

A goûter, on peut aussi manger une banane ou prendre une tranche de pain au miel pour compenser les déperditions d’énergie. Surtout Il faut penser à boire beaucoup tout au long de la journée car si l’eau venait à manquer, les glucides ingérés seraient transformés en gras, peu utilisable en course.

 

Je pousserais l’apport glucidique le midi de la veille de course à 200g de pâtes ou riz (si on a l’appétit !) et non pas le dernier soir car il est important de passer une bonne nuit et donc de ne pas trop se gaver le dernier soir.

 

Le matin de la course, en principe on est plein à rebord de glycogène donc on pourrait même se passer de petit déjeuner. L’idée c’est de se faire plaisir et se pas se charger trop. Une tranche de pain avec du miel et/ou un peu de muesli et c’est assez. En marathon c’est 3 heures avant (si c’est le matin, utilisez des gatosports directement assimilables pour réduire à une heure ce temps). En trail long (> 50 km) où la vitesse de course permet de digérer en courant, le plus tard c’est le mieux et on peut augmenter les doses ! Il n’est d’ailleurs pas rare sur ce type de course que les organisateurs offrent le café / croissant une demi heure avant le départ ! Il est important de bien boire avant la course (presqu’un litre). Il faut savoir que l’eau met une heure avant d’être utilisée par le corps donc il vaut mieux arrêter de boire ¾ d’heure à ½ heure avant le départ voire une heure avant si on veut être sur de ne pas être pris d’une envie pressante à peine le départ donné !

 

Avec tous les aliments absorbés, vous allez vous sentir à la fois débordant d’énergie et en même temps un peu lourd ou ballonné. Ce n’est pas une raison pour se lancer dans un tas d’activités la veille de course. Il faut rester allonger ou au repos un maximum de temps pour être à son maximum le lendemain ! Une fois le départ de la course donnée, la première demi-heure (ou lors de l’échauffement) votre corps va mettre en action tout ces constituants absorbés depuis 2 jours et il faudra parfois un petit temps d’adaptation. Mais c’est surtout à partir de la deuxième heure de course que vous toucherez à plein tous les bénéfices de cette petite préparation diététique qui peut vous apporter beaucoup. En trail long, il s’agira ensuite de pérenniser cette fontaine de jouvence en s’alimentant en solide toutes les 2 heures mais ça c’est une autre histoire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Bayart - dans Plans d'Entrainement
commenter cet article

commentaires

LE PRIELLEC FABRICE 01/04/2014 22:35

bonjour, j'aprécie beaucoups vos conseils, je prépare l'ironman D'Embrun cet année et j'aimerais savoir si la préparation alimentaire d'avant courses pour trail est la même que pour un ironman, et
pourriez me renseingner sur la nourriture pendant le vélo, même si chacun est différent, les idées sont toujours les biens venues, merci

Dominique Bayart 04/01/2016 17:51

Merci pour votre commentaire; Oui cela s'applique tout autant.

Présentation

  • : Le blog de running-trail
  • Le blog de running-trail
  • : La vie d'Ultra-trailer, d'Ironman, et autres de Dominique Bayart
  • Contact

Recherche

Liens